L'UEROS Fontenailles récompensée par la Fondation L'Oréal

La socio-esthétique est la pratique professionnelle de soins esthétiques auprès de populations souffrantes et fragilisées par une atteinte à leur intégrité physique (maladie, accident, vieillesse, …), psychique, ou en détresse sociale (chômage, détention,…). Elle s’inscrit dans les projets de soin ou de vie définis par les équipes pluridisciplinaires des établissements médico-sociaux (*).

Aujourd’hui, les professionnels de l’aide médicale et sociale s’accordent à reconnaître la nécessité de faire appel à des professionnels de la socio-esthétique pour assurer une prise en charge globale des personnes et permettre une véritable interdisciplinarité (*).

Il y a un an, l’UEROS accueillait en stage Nathalie ROUSSEL, esthéticienne en formation de socio-esthétique. Au-delà de la découverte de cette discipline, l’intervention de Nathalie auprès des usagers fut une évidence : se réapproprier son corps blessé et médicalisé, prendre du plaisir à prendre soin de soi, changer le regard porté sur soi… Les bénéfices pour les usagers ont été immédiats.

Depuis plusieurs années, la Fondation L’Oréal s’engage dans le développement des soins de beauté et de bien-être en milieu médical et social, par des socio-esthéticiennes spécialement formées. La Fondation L’Oréal, en partenariat avec le CODES (Cour d’Esthétique à option Humanitaire et Sociale, à Tours), organisait le 13 juin dernier, la 8ème édition du Prix Première Chance (**).

Romain BARRAULT, éducateur spécialisé de l’UEROS, et Nathalie ROUSSEL ont donc constitué un dossier de demande de subvention à la Fondation L’Oréal, qui accorde chaque année un Prix pour aider les établissements à intégrer la socio-esthétique dans l’accompagnement des personnes.

 

 Constitué en mars 2016, le dossier a été retenu pour participer à la présentation orale des projets, organisée le 13 juin 2016, au siège de L’OREAL, en région parisienne. Romain et Nathalie, soutenus par Ayette GIRAUD, bénéficiaire de l’UEROS et de l’intervention socio-esthétique, se sont rendus à PARIS pour défendre le projet « Ré-apprendre à prendre soin de soi ».

 

Grâce à un travail intense et une préparation motivée, l’UEROS s’est donc vue attribuée le Prix de la Première Chance, d’une valeur de 20 000 euros. L’UEROS et Nathalie ROUSSEL s’engagent donc dès septembre 2016 à faire vivre ce projet socio-esthétique, permettant ainsi aux futurs bénéficiaires d’accéder aux bienfaits des soins socio-esthétiques.

 

(*) : source : site internet du CODES : www.socio-esthetique.fr - (**) : source : site internet de la Fondation L’Oréal : http://fondationloreal.com/